| |
Collège Victor Hugo - Chartres
Slogan du site

Collège Victor Hugo
20, avenue Aristide Briand 28000 CHARTRES
Tél : 02 37 34 97 88

Qui était Victor hugo ?
Article mis en ligne le 9 novembre 2012

par M. Gautelier

Victor Hugo est une des figures emblématiques de la France. Né en 1802 en pleine période napoléonienne à Besançon d’un père général de Napoléon, il reçoit une très bonne éducation. Il passe notamment par Louis le Grand. En 1822, il se révèle avec son premier recueil de poèmes, Odes, et reçoit une bourse d’études. Il se marie avec Adèle Foucher, son amour de jeunesse, dont il a 5 enfants.

Victor Hugo est le chef de file d’un groupe de jeunes écrivains,le Cénacle. Il publie sa première pièce de théâtre en vers, Cromwell en 1827 et affirme des opinions libérales. Ensutie, il écrit les Orientales (1829). Lors de la "bataille" d’Hernani , sa pièce de 1830, il est un porte-parole du romantisme.

À son premier roman historique, Notre-Dame de Paris (1831) succèdent des pièces dramatiques, Marion de Lorme (1831), Le roi s’amuse (1832),Marie Tudor (1833) et son chef d’oeuvre romantique, Ruy Blas (1838) ; des recueils de poésie, les Feuilles d’Automne (1831), les Chants du Crépuscule (1835), les Voix intérieueres (1837) et les Rayons et les ombres (1840).

En 1841, il est élu à l’Académie française. En 1842, il publie Le Rhin, lettres à un ami, et en 1843, il relate un autre voyage, dans le Voyage vers les Pyrénées. Ce retour d’Espagne est marqué par la tragique disparition de Léopoldine, sa fille. Cette mort l’engage vers la politique sans pour autant mettre fin à la littérature. En 1848, il est élu à l’Assemblée Constituante. Vite, il s’oppose à Napoléon "le petit", qu’il critique avec virulence. Après le coup d’état de 1851, il part en exil à Guernesey et Jersey jusqu’à la chute de l’Empire (1870). Il écrit les Châtiments et les Contemplations, mais surtout deux oeuvres majeures : la Légende des siècles et les Misérables.

Il revient d’exil quand la liberté est de retour. Il ne participe pas à la Commune mais soutient Louise Michel exilée en Nouvelle-Calédonie. Il est élu sénateur en 1876.

En 1885, il meurt. Ses obsèques sont grandioses. Aujourd’hui, il gît au Panthéon avec d’autres "Grands Hommes"...

Victor Hugo a toujours été pour la liberté et la démocratie : « La République est une idée, la République est un principe, la République est un droit. La République est l’incarnation même du progrès. » Pour lui, l’apprentissage et la connaissance sont essentiels. Il dit qu’une école qui ferme, c’est une prison qui ouvre. Aussi, c’est une fierté pour notre collège de porter le nom d’un si grand homme.