| |
Collège Victor Hugo - Chartres
Slogan du site

Collège Victor Hugo
20, avenue Aristide Briand 28000 CHARTRES
Tél : 02 37 34 97 88

Action culturelle
Article mis en ligne le 23 mars 2020
dernière modification le 29 avril 2020
semaine culturelle

Retrouvez chaque jour, pendant la période de confinement, une œuvre nouvelle sur le site du collège Victor Hugo.

« Peu de livres changent une vie. Quand ils la changent c’est pour toujours, des portes s’ouvrent que l’on ne soupçonnait pas, on entre et on ne reviendra plus en arrière. Tu meurs à quarante-quatre ans, c’est jeune.
Aurais-tu vécu mille ans, j’aurais dit la même chose : tu avais la jeunesse en toi, pour toi. Ce que j’appelle jeune, c’est vie, vie absolue, vie confondue de désespoir, d’amour et de gaieté. Désespoir, amour gaieté. Qui a
ces trois roses enfoncées dans le cœur a la jeunesse pour lui, en lui, avec lui. Je t’ai toujours perçue avec ces trois roses, cachées, oh si peu, dessous ta vraie douceur. L’amour était sans doute en toi depuis ta
naissance, de même que sa petite sœur, la gaieté. Le désespoir a dû venir avec l’éclat de tes seize ans, avec l’intuition qu’il n’y a jamais de répondant à l’amour, que l’amour est comme dans ce livre d’Emily Brontë :
un fou qui court les montagnes et dort dans les genêts, une parole déchirée par le vent, sans écho. Les hommes ne savent pas répondre à cette parole-là. Il ne faut pas trop leur en vouloir. Qui sait répondre au vent qui
court dans les genêts ? »
 
Christian Bobin, La plus que vive, 1998